6 décembre 2014 ⇒ walt k

La préparation du survivaliste:

Beaucoup d’entre nous, et de plus en plus, se préparent à être confronté à une situation grave impliquant pour la survie proprement dite la maîtrise de certaines techniques, et l’acquisition de connaissances parfois difficiles à acquérir dans le domaine civil.

survivalisme survie

Survivalisme survie part du principe évident que si on doit avoir recours à ces techniques, cela veut dire que les autorités et les secours sont devenus inopérants. Dans ce cas de figure, l’homme devient un loup parmi les loups. De nombreux exemples existent malheureusement et mettent en évidence le fait qu’en situation de non-droit, apparaît alors un contexte violent ,l’homme étant capable du meilleur comme du pire. C’est pour cette raison que survivalisme survie met l’accent sur diverses techniques militaires et les ripostes appropriées à la violence .

⇒ Préparation physique

survivalisme survie a pour but de fournir l’outil théorique seulement, car la maîtrise du geste et de la gestion psychologique de crise ne peut s’acquérir que dans la pratique.

Cependant sur survivalisme survie ,on pense qu’en situation de danger immédiat, les chances de survie d’une personne instruite en la matière seront toujours meilleures que celles d’une autre personne prise au dépourvu.

⇒ Préparation psychologique

Nous sommes tous égaux dans le droit, mais il est important de se conforter avec l’idée que nous ne le sommes pas par nature. Certains sont petits et d’autres grands, certains sont astucieux et d’autres moins, l’un est bavard et l’autre taciturne, il y a des violents et des calmes, etc.

L’inégalité ne veut pas dire qu’un type de personne est plus apte à survivre qu’un autre. Pas du tout .

⇒ Préparation matérielle

Cela veut simplement dire ceci: chacun est différent des autres dans sa façon naturelle d’appréhender un événement, et chacun d’entre nous possède qualités et défauts.

Il convient donc en premier lieu de se connaître soi-même. Chacun(e) doit savoir tirer parti et avantage de ses qualités ,les mettre en avant, et savoir se débarrasser de ses faiblesses ou les minimiser par un entraînement adéquat. Aussi parfois remettre en question ses défauts.

Connaître un brin de psychologie peut s’avérer très utile, si ce n’est vital. Ceux qui intègrent la psychologie de crise auront toujours un net avantage sur les autres, en sachant réagir de façon appropriée face à une situation donnée, quelle qu’elle soit.

♠ Il n’y a pas « d’homme fort », le « fort » est seulement un homme entraîné.

L’étude des conditions et des techniques de survie est donc un atout important. on ne parlera pas ici du « facteur chance », car bien qu’il existe incontestablement et soit au dessus de tout, il est cependant impossible de maîtriser ce dernier paramètre toujours décisif et parfois incohérent.

 

Survivalisme et survie, survivre aux situations extrêmes