survivalisme-survie-chasse-peche

Le survivaliste doit savoir piéger pour se nourrir ou se protéger, l’art de  la survie :

⇒ Cet article est en complément des articles “Alimentation & Eau » et « Chasse & Pêche

Survie et piégeage: le filet de pêche de fortune :

Un filet ou une nasse ,peut être fait par le survivaliste avec branchages et pierres. Barrer l’aval et faire en amont du piège un entonnoir de branchages dense. Les poissons entrant dans l’entonnoir seront pris au piège. Si le cours d’eau a un bon débit, les poissons ne tarderont pas. Il ne reste alors plus qu’à prélever avec une épuisette de fortune construite avec une branche verte et un tissu ,voir même sa chemise. Certains poissons cependant naviguent à contre-courant de l’aval vers l’amont. Une période d’observation est donc nécessaire avant de décider de l’emplacement du piège .

Survie : la pose de collets à lapin :

Lapins et lièvres empruntent toujours le même itinéraire : si il a emprunté cette piste hier, il repassera encore. Trouver sa piste en cherchant les layons faits par ses passages successifs, la fraîcheur de ses crottes indiquant que cette piste est encore viable. Il faut aussi chercher des traces au bas des arbustes que le lièvre ronge superficiellement au passage pour avoir une idée de la taille du gibier, afin de poser le collet à la hauteur adéquate (prés du sol mais pas trop). Sur la piste du gibier, chercher le bon endroit pour poser le piège: dans un goulet ou entre deux arbres, le cas échéant fabriquer ce goulet en disposant un obstacle naturel et dense en branchages disposés en « V » ,avec l’ ouverture en bas du « V » qui sera l’emplacement de l’œil du collet. Le collet est un simple lasso métallique, de préférence en fil de laiton ou en fil de cuivre, préférer l’emploi de métaux rouges car ils glissent mieux que les métaux blancs . Attacher solidement le « dormant » du fil à un arbuste ou un pieux de bois fiché en terre.

Gibiers de taille moyenne :

La technique du collet fonctionne également mais il faut du fil de plus gros diamètre que pour le lièvre. Éventuellement le collet peut-être installé en prolongement d’un système à détente automatique afin de pendre le gibier hors de portée des prédateurs terrestres  .

Système à détente automatique :

C’est une des nombreuses variantes du système appelé “brosse à dents” par les militaires. Il s’agit de trouver un arbuste ou une branche souple qui soit judicieusement placée, de tendre ce bois et d’y rattacher le “fil-piège” qui commandera le déclenchement lorsque l’animal exercera une tension sur le fil .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

survivalisme-survie.fr