La litterature survivalisme-survie.fr

 

effondrement de l'economieEffondrement: Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie

Au rythme actuel de la croissance démographique, et particulièrement de l’augmentation des besoins économiques, de santé et en énergie, les sociétés contemporaines pourront-elles survivre demain? La réponse se construit à partir d’un tour du monde dans l’espace et dans le temps – depuis les sociétés disparues du passé ( les îles de Pâques, de Pitcairn et d’Henderson; les Indiens mimbres et anasazis du sud-ouest des États-Unis; les sociétés moche et inca; les colonies vikings du Groenland ) jusqu’aux sociétés fragilisées d’aujourd’hui ( Rwanda, Haïti et Saint-Domingue, la Chine, le Montana et l’Australie ) en passant par les sociétés qui surent, à un moment donné, enrayer leur effondrement ( la Nouvelle-Guinée, Tikopia et le Japon de l’ère Tokugawa ). De cette étude comparée, et sans pareille, Jared Diamond conclut qu’il n’existe aucun cas dans lequel l’effondrement d’une société ne serait attribuable qu’aux seuls dommages écologiques. Plusieurs facteurs, au nombre de cinq, entrent toujours potentiellement en jeu : des dommages environnementaux ; un changement climatique ; des voisins hostiles ; des rapports de dépendance avec des partenaires commerciaux ; les réponses apportées par une société, selon ses valeurs propres, à ces problèmes. Cette complexité des facteurs permet de croire qu’il n’y a rien d’inéluctable aujourd’hui dans la course accélérée à la dégradation globalisée de l’environnement.
 
 

effectL’Effet domino

Imaginez des attentats terroristes sur les principaux puits de pétrole de la planète. Et leurs conséquences : un monde qui, en quelques jours seulement, se retrouve privé de carburant, d’électricité, de transports, d’eau potable. Un monde où les magasins ne sont plus approvisionnés, où la police et les secours, faute d’essence, ne peuvent plus intervenir. Un monde plongé dans l’obscurité. Une civilisation qui s’effondre. Pour échapper à la violence et aux maladies, Jenny Sutherland s’est réfugiée, avec ses enfants et quelques rescapés, sur une plate-forme gazière, au large du comté de Norfolk. Là, ils essaient de reconstruire une communauté humaine et de travailler à un avenir meilleur. Mais tous n’ont pas la même philosophie pacifique et, quand le petit groupe recueille un homme en péril, l’équilibre précaire qui régnait jusque-là va voler en éclats.
 
 

eatEAT – Chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire

L’auteur attire notre attention sur le mode alimentaire contemporain, dénonce la perversité de la société de consommation, et nous éclaire sur de nombreux sujets d’un point de vue alimentaire…. Lorsqu’on a lu « eat », on porte alors un regard différent sur les questions alimentaires. Ce livre donne envie d’adopter des habitudes alimentaires plus saines, et l’auteur excellent écrivain, arrive à faire passer un message très fort en tout altruisme, et sans jamais se poser en « donneur de leçon ».