kabar campanion

Quels couteaux de survie fiables et durables choisir ?

 

Il existe dans les couteaux un large choix selon un grand nombre de critères. Le plus souvent, le survivaliste recherchera la polyvalence de l’outil et certains détails particuliers comme la prise en main , la longueur ou le poids. Les critères de fabrication sont importants selon l’usage le plus fréquent qu’il sera fait de cet outil.

gerber lmf

Les matériaux des couteaux:

Il faut retenir que les couteaux en acier inox seront plus difficiles à aiguiser que les couteaux en acier doux, mais ils auront moins souvent besoin de l’être.

Les couteaux en acier trempé à forte teneur en carbone apparaissent être bien souvent un choix judicieux, de part leurs avantages bien connus: aiguisage facile et efficace, souplesse du matériau ,dureté de la lame, beaucoup y trouvent le meilleur compromis.

Il existe aussi des couteaux en titane ,mains sans nier les nombreux avantages que ce matériau présente, ne surtout pas croire qu’un couteau en titane est indestructible ! j’en ai vu casser net…. Cependant, les avantages en terme de poids et de tranchant sont énormes mais… dommage que ce soit si cher.esee5

Le manche:

Il faut être attentif quand on choisit un couteau à lame fixe, au montage du manche. Pour des raisons de solidité, celui-ci doit être de préférence solidaire de la lame. Ce montage est dit « plate-semelle » lorsque le manche est la même pièce que la lame et juste orné de plaquettes ou de paracorde pour une prise en main plus confortable.

L’ergonomie est importante pour les couteaux de travail. Il faut veiller à avoir une bonne prise en main de l’outil, et donc d’en choisir un qui est adapté à la morphologie de ses mains.

 

La taille selon l’usage:

Donc en bref, survivalisme-survie considère trois types de couteaux distincts et complémentaires:

♠ outils de défrichage et d’abattage.

♠ poignards et couteaux de chasse.

♠ couteaux de poche et d’usage courant.

Chacun comprendra que du haut au bas de cette liste, la longueur de la lame diminue…

Commençons donc par le bas:

Les couteaux de poche et d’usage courant:

Ils servent pour couper sa nourriture, ainsi que pour tous les usages quotidiens, courants et récurrents, tels ouverture de boites ou cuisine : un opinel® minimum nº7 avec cran de sécurité par molette coulissante brevetée opinel®. Le cas échéant ,un couteau muni d’un cran de sûreté fiable ou à lame fixe. En situation précaire, il faut éviter d’utiliser un couteau pliant non muni d’un système de sécurité manuel !couteau suisseopinel

s&w

Les poignards et couteaux de chasse:

Toujours les plus polyvalents et les plus solides, si on n’a qu’un seul couteau sur soi, c’est celui-ci qu’il faut. Nombre d’excellentes marques se disputent le marché avec un choix vaste et intéressant. Les marques les plus réputées proposent parfois des prix un peu chers, mais l’investissement se justifie vraiment pour le survivaliste car ces couteaux sont faits pour endurer et durer.esee6

Les outils de défrichage et d’abattage:

Les machettes sont irremplaçable dans les zones humides et utiles pour couper du bois moyen.

La hachette est un outil de survie par excellence, pour la coupe de bois dur ou sec et comme outil polyvalent de construction.

cold steel

WaltK